Parrot Sequoia

Accueil / Le Blog du Drone / Parrot Sequoia

La Sequoia de Parrot

Après avoir dévoilé son drone Disco au design futuriste lors du CES 2016, Parrot vient d’annoncer la Sequoia, une caméra multispectrale destinée aux professionnels de l’agriculture utilisant des drones pour parfaire leur exploitation.

Faciliter la vie des agriculteurs

La nouvelle caméra de Parrot récolte des données en survolant les champs pour optimiser la gestion de l’irrigation,diffusion de pesticides et estimation du rendement. Elle permet de mieux gérer la fertilisation des sols en détectant ceux qui sont pauvres en nutriments, de mieux doser ses pesticides en détectant des stress biotiques et d’économiser de l’eau en identifiant les endroits ayant le plus besoin d’être irrigués. Il est aussi possible de repérer des parasites comme les étourneaux ou les endroits manquant de lumière. Pour résumer, la Sequoia permettra aux agriculteurs de cultiver leurs terres avec haute précision grâce aux nouvelles technologies.

Le logiciel MicaSense sur une tablette

La solution est complètement clé en main : le logiciel Pix4DMapper Pro dresse des cartes précises recensant les données enregistrées, quand c’est ATLAS de MicaSense qui gère le stockage de Cloud, bien sûr de mise. De plus, des conseils seront intégrés, grâce à une collaboration avec ARINOV, l’INRA et Terres Inovia.

Utilisable avec 2 types de drones

L’appareil pourra tout d’abord être utilisé sur des ailes volantes afin d’analyser des centaines d’hectares de cultures avec une précision de 2 cm/px.

Mais sa compatibilité ne s’arrête pas là, puisqu’en le couplant avec un multicoptère, on pourra attendre une meilleure précision (du niveau du mm/px), en prenant moins de temps, mais en couvrant moins de surface agricole.La Sequoia sur différents drones

Des caractéristiques professionnelles

Le dispositif se compose d’un capteur visuel (72g) filmant dans 4 bandes spectrales différentes afin d’enregistrer des données visuelles invisibles pour l’homme et souterraines, notamment avec de l’infrarouge. Il est couplé à un capteur d’ensoleillement (35g) qui s’assure de la fiabilité des longueurs d’ondes reçues en les calibrant avec le taux de luminosité reçu par le terrain étudié. Pas de batterie dans la Sequoia, qui est alimentée par le port USB du drone porteur !

Les 2 capteurs de la Sequoia

Pesant 107 grammes seulement, l’objet filme en RGB @16 MPx / 1 FPS et dispose d’un GPS, d’un magnétomètre et d’une centrale à inertie pour se calibrer. Toutes les statistiques collectées sont stockées dans une carte SD intégrée dans le capteur visuel de 64 Go (espace extensible dans le capteur de luminosité).

La configuration, quant à elle, s’effectue par Wi-Fi.

Pour ce qui est du prix… Il faudra tout de même s’acquitter de la bagatelle de 3 200€ ; un coût défiant tout de même toute concurrence pour les agriculteurs (les autres marques sont en moyenne 2 fois plus chères).

Crédits : Parrot / stuffi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas encore de commentaire.