La SORA

L’autorisation d’exploitation dite SORA

C’est quoi concrètement une SORA ?

 

Lorsque on évoque le terme de SORA dans l’univers du drone, cela signifie  Specific Operations Risk Assessment.

La SORA est une méthodologie d’évaluation des risques pour les types d’exploitation des drones soumis à autorisation préalable. En résumé tout ce qui ne rentre plus en compte dans les scénarios dit nationaux S1, S2, S3 ou européens de type STS01, STS02.

Les exploitants de drones et les constructeurs d’UAS, qui souhaitent utiliser des solutions drones dans des usages atypiques ou spécifiques doivent procéder au préalable par l’évaluation et l’élaboration d’une SORA.

cette étude SORA résulte de la disparition du scénario S4 depuis le 31 décembre 2020 avec l’entrée en application du règlement 2019/947. Il faudra désormais réaliser une demande d’autorisation d’exploitation et fournir une analyse de risque de type SORA. L’autorisation d’exploitation vous est délivrée par la DSAC après étude de l’analyse des risques.

 

Une SORA s’élabore en 10 étapes différentes et complémentaires :

 

  1. Le ConOps – Description des opérations
    La première étape de la SORA exige que le demandeur recueille et fournisse les informations techniques, opérationnelles et systémiques pertinentes nécessaires pour évaluer le risque associé à l’exploitation prévue des secours.
  2. Détermination de la classe de risque au sol du drone (GRC pour Ground Risk Class).
  3. Détermination finale du risque au sol, après étude des moyens pour en limiter les impacts.
  4. Détermination de la classe de risque aérien du drone (ARC pour Air Risk Class).
  5. Application des mesures d’atténuation stratégiques pour réduire le risque aérien.
  6. Exigences de performance d’atténuation tactique (TMPR pour Tactical Mitigation Performance Requirements) et niveaux de robustesse.
  7. Niveaux d’assurance et d’intégrité spécifiques finaux (SAIL pour Specific Assurance and Integrity Levels).
  8. Identification des objectifs de sécurité opérationnelle (OSO pour Operational Safety Objectives).
  9. Considérations relatives à la zone adjacente/à l’espace aérien.
  10. Portefeuille de sécurité complet
    Le demandeur doit préparer une liste de données de base qui répertorie les versions actuelles des documents. Cela permet également à l’autorité de traiter efficacement la demande et garantit une réponse rapide à la demande d’autorisation.

Vous trouverez ci dessous le guide de mise en œuvre publié par la DASC.

Nous proposons également nos services pour élaborer votre propre SORA et ainsi vous accompagner dans la construction de celle-ci.  La société Hérotech8 nous a fais confiance, depuis juillet 2021 une station autonome de surveillance par drone AIR PATROL est implanté sur le territoire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pas encore de commentaire.